L'éducation du chien

Swipe to the right
L'éducation du chien
Il y a 2049 ans

L'EDUCATION

L'éducation est capitale si vous souhaitez avoir une relation heureuse et réussie avec votre chien. Le secret d'une bonne éducation passe par la compréhension du fait que le chien communique par des signaux et des codes propres à son espèce. Pour qu'il soit épanouit dans sa famille, il faut lui inculquer des règles bien établies, dès son plus jeune âge et ne jamais changer ces règles. Une fois que l'on a compris cela, il sera beaucoup plus facile de l'éduquer.

Principes généraux:

Dans tous les cas, n'oubliez pas que le chien comprend davantage l'intonation de la voix, les attitudes et la gestuelle que les mots en eux-mêmes. Choisissez des ordres courts, toujours les mêmes que vous précéderez toujours du nom de votre chien.

Par exemple, un «NON» ! d'un ton ferme et sec sera mieux compris qu'un «NON» dit gentiment sans conviction. La main doit être utilisée pour les caresses, les félicitations et les récompenses. Evitez autant que possible de vous servir de votre main pour taper.

Quand le chien intègre votre famille, vous devenez 'sa meute'. Il doit se positionner dans cette meute en tant que dominé. Lorsque vous autorisez quelque chose à votre chien, vous ne devez pas lui interdire le lendemain ou même des années après. Ce qui est autorisé et interdit aujourd'hui doit l'être pendant toute la vie du chien.

Votre chien doit être éduqué dès son plus jeune âge pour bien assimiler les règles que vous souhaitez lui inculquer.

Souvenez-vous également que le jeu est la base de toute éducation. Les séances doivent être courtes mais répétitives. Pour le stimuler davantage, munissez-vous lors des séances d'éducation de son jouet favori ou d'une friandise.

Il faut éviter tout ce qui le confortera dans sa position de dominant: Vous devez toujours pouvoir retirer sa gamelle ou son jouet sans qu'il manifeste aucune réaction.

- Ne pas le laisser dormir sur le lit

- Ne pas le nourrir à table

- Le faire manger après vous

Comment le réprimander ?

- Arrêter instantanément l'activité avec lui : jeu, caresses ...

- Elever la voix en utilisant des mots courts et simple sur un ton sec

- Se détourner de l'animal, ne plus s'en occuper et l'isoler pendant 1 ou 2 heures.

Le détachement :

Votre chien sera amené à rester seul plusieurs heures, lorsque vous vous absentez. Pour éviter qu'il ne commette des dégâts pendant vos absences, vous devez pratiquer ce qu'on appelle le détachement.

En effet, votre chiot vient de quitter sa mère et a perdu le pôle rassurant de celle-ci. Il va donc se tourner vers vous pour combler ce manque. Dans la nature, sa mère effectue le détachement vers l'âge de 3- 4 mois mais le maître en général fait tout le contraire, ce qui est compréhensible. Mais vers l'âge de 4/5 mois il faudra absolument procéder à ce détachement pour éviter des troubles du comportement tels que l'hyper-attachement.

Vous devez donner à votre chien un lieu de couchage précis, il doit apprendre à dormir seul. Si vous l'entendez pleurer la nuit, il ne faut surtout pas céder. Laissez-lui un vêtement à vous ou une musique pour le calmer les premières nuits.

Lorsque votre chiot vient vers vous pour réclamer des caresses, repoussez-le gentiment. Puis quelques minutes plus tard, allez le voir et jouer avec lui, c'est vous qui devez avoir l'initiative du jeu.

Vous devez l'habituer à rester seul pendant vos absences, pour cela, vous devez éviter de lui dire « au revoir » lorsque vous vous absentez, de lui 'justifiez' votre absence et de la câliner, vous ne ferez que renforcer son angoisse au moment où; il se retrouve seul dans la pièce.

Une demi-heure avant votre départ, ne vous occupez pas du chiot. Lorsque vous partez, ne vous intéressez pas à lui, et faites comme si tout était 'normal' pour ne pas générer son angoisse.

Lorsque vous rentrez, vous devez ignorer ses fêtes, et le repousser, puis une demi-heure après, vous pouvez aller le chercher pour jouer.

Lorsque vous rentrez et que votre chiot a fait des dégâts, surtout ne le grondez pas ! Vous ne feriez que renforcer l'angoisse chez lui et il associera votre retour à quelque chose de négatif pour lui. Ne nettoyez pas ses bêtises devant lui non plus.

Ce rituel peu agréable qui permettra à votre chiot de ne plus s'angoisser lors de vos départs pourra être arrêté lorsque celui-ci sera parfaitement calme et serein.

La propreté:

La propreté n'est pas un comportement inné chez le chien, il faut lui apprendre. Le chien ne se soulagera pas là où; il dort, mais il faut lui apprendre à ne pas faire à l'intérieur de la maison.

Sachez qu'un chien se soulage au réveil, après avoir mangé, après avoir joué ou après un moment d'excitation intense. Il est important que vous connaissiez ces moments pour mieux anticiper en emmenant directement le chien dehors après ces différents moments. Au début, emmenez votre chien aux mêmes endroits afin qu'il retrouve ses propres odeurs.

Dès qu'il fait là ou vous le souhaitez, félicitez-le fortement avec caresses, câlins et encouragement de la voix. N'ayez pas peur de paraître ridicule, il vaut mieux en faire trop pour qu'il comprenne plus vite.

Lors de vos absences, ne soyez pas étonné qu'à votre retour vous trouviez quelques ''oublis''. Un chiot à cet âge ne contrôle pas encore sa vessie et ne peux donc pas se retenir trop longtemps.

Si vous ne prenez pas le chiot sur le fait, il ne sert strictement à rien de le réprimander. La punition ne sera pas associée à l'erreur commise. L'autre erreur que l'on commet souvent est de lui mettre ''le nez dedans'' ! Contrairement à une idée répandue, il ne comprendra absolument pas pourquoi vous lui montrez ou pire, il va se dire : ''je ne peux pas faire mes besoins ici mais 10 cm plus loin oui '' !

Lorsque vous prenez votre chiot sur le fait, prenez-le par la peau du cou (sans le secouer) en disant « non » ! Très fermement et emmenez-le à l'endroit où; vous désirez qu'il fasse ses besoins. Quand il a terminé de se soulager à l'endroit voulu, félicitez-le.

Lors des promenades, ne rentrez pas votre chiot immédiatement après que celui-ci ai fait ses besoins, il associera besoins = fin de promenade = punition et il se retiendra lors des autres sorties, ce qui est mauvais

Dans tous les cas vous devez nettoyer ses déjections en dehors de sa vue, il interprétera votre position accroupie comme un appel au jeu. N'utilisez pas de produit à base d'ammoniaque ou d'eau de Javel, ces produits attirent le chiot et peuvent le stimuler à uriner. Préférez plutôt de l'eau gazeuse ou du vinaigre blanc dilué dans de l'eau.

Plus vous commencerez tôt l'apprentissage de la propreté, plus vite celle-ci sera acquise facilement.

Et armez-vous de patience, surtout si vous ne pouvez pas le sortir souvent dans la journée car son apprentissage sera alors plus long.

L'obéissance:

Pour pouvoir vous suivre partout et vivre en société, votre chien doit répondre à certains ordres et vous obéir en toute circonstance. Il doit pouvoir s'asseoir, se coucher, revenir vers vous lorsque c'est nécessaire. Sachez avant tout que pour vous faire comprendre de votre chien, vous devez communiquer avec lui de manière claire.

Utilisez des ordres courts, dit sur un ton impératif, et toujours précédés de son nom. Le nom de votre chien doit lui-même être court et facilement prononçable. Les ordres doivent être répétés 1 à 2 fois, pas plus, et vous devez attendre que le chien obéisse. Il ne sert à rien de répéter l'ordre inlassablement.

Récompensez-le systématiquement en cas de succès : croquettes, caresses, félicitations verbales ...

Apprenez-lui une seule chose à la fois et procédez par étape. Commencez par exemple par l'ordre ''assis'' puis ensuite l'ordre ''couché''. Apprenez-lui ensuite les mots ''pas bouger'' ou ''reste'' et également ''stop''. Cet ordre pouvant être très utile lorsque par exemple vous arrivez en bord de route et que votre chien est en liberté.

Toute la famille doit participer à l'éducation du chien, notamment pour le rappel. Ainsi le chien pourra obéir à tous les membres de la famille quelles que soient les circonstances.

Vous devez établir un système de récompenses lorsque vous êtes content de lui, afin de renforcer sa confiance.

La marche en laisse et la marche au pied:

Toujours pour des raisons de commodités, votre chien doit savoir marcher en laisse le plus tôt possible et aussi au pied. Ainsi vous aurez le plaisir de pouvoir le promener dans tous les lieux en toute sécurité

Tout d'abord vous devez l'habituer au collier puis une fois habitué, mettez-lui la laisse. Il se peut que votre chiot ne veuille plus avancer, dans ce cas, secouez légèrement la laisse jusqu'à ce qu'il fasse quelques pas. Félicitez-le et récompensez-le.

Quand il sera habitué à la laisse, il se peut qu'il tire, zigzague ou vous entraîne dans une autre direction que la vôtre. Votre chien doit comprendre qu'il n'y a qu'une position ''confortable'' pour lui, c'est quand il est à vos pieds.

Lorsqu'il se met de lui-même à votre hauteur, félicitez-le et répéter l'ordre ''au pied'' (ou ''reste'' selon ce que vous préférez). En revanche, dès qu'il se met à tirer, dites un ''NON'' ferme et tirez la laisse d'un coup sec. Si cela ne marche pas du premier coup, répétez le geste et l'ordre et changez cette fois-ci de direction : s'il va à gauche, allez à droite, il va devant, faites demi-tour ...

Tant que la laisse est tendue, tirez d'un coup sec et répétez l'ordre ''non'', mais dès qu'il revient à vos pieds, félicitez-le fortement et dites ''au pied''.

Ces séances doivent rester courtes et doivent être accompagnées d'une séance de jeu.

Une fois que la marche en laisse est acquise, vous pouvez lui apprendre à rester au pied sans laisse. Commencez la promenade avec la laisse. Après quelques minutes, enlevez-lui la laisse en disant l'ordre ''au pied''. Si votre chien accélère et part au-devant, dites un ''NON'' ferme et rattachez-le.

Vous pouvez lui apprendre cet exercice en étant arrêté au départ. Faites le asseoir (vous lui aurez préalablement appris cet ordre), détachez la laisse et dites ''assis, au pied'' (ou ''assis reste'', si vous lui avez appris à rester arrêté à vos pieds).

Vous pouvez ruser en faisant mine de détacher la laisse. Dès que votre chien part, stoppez le avec la laisse et dites ''au pied''.

Quand vous aurez réussi à le faire rester à vos pieds à l'arrêt, démarrez la marche en répétant l'ordre ''au pied''. Ne marchez pas trop vite au début, utilisez l'ordre ''NON'' dès que le chien commence à accélérer. Petit à petit, compliquez les exercices en changeant de direction, en accélérant etc.

Vous devez y aller par étape. Prenez votre temps et surtout, entrecoupez les séances de jeu pour que votre compagnon puisse se détendre.

N'oubliez pas que l'apprentissage doit rester quelque chose de positif et d'agréable pour le chien et se faire sous forme de jeu.

Le rappel :

Dès son arrivée à la maison, vous devez habituer votre chiot à son nom et à revenir quand vous l'appelez. L'apprentissage du rappel doit se faire le plus tôt possible.

L'attitude et le ton sont primordiaux pour réussir. Appelez toujours votre chien d'un ton joyeux et sans crier. Accroupissez-vous, tapez dans vos mains, votre appel doit être une invitation à des caresses, des câlins pour votre chiot, vous devez lui donner envie de revenir.

En extérieur, le rappel est un exercice difficile à apprendre au chien, mais il est primordial de maîtriser parfaitement cet ordre.

Si votre chien a parfaitement assimilé la marche aux pieds en laisse, le rappel ne devrait pas poser de problème. Ce n'est que le prolongement de l'exercice.

N'oubliez pas que vous devez associer son retour à quelque chose d'agréable pour lui et à du plaisir. Inutile donc de le gronder et le punir quand il revient au bout de plusieurs minutes, vous lui donnerez encore moins envie de revenir car il associera son retour vers vous a quelque chose de négatif et/ou de douloureux.

Récompensez-le et félicitez-le à chaque fois qu'il revient, même au bout d'un quart d'heure !

Le plus simple pour lui apprendre sans danger pour lui est de vous munir d'une grande longe de plusieurs mètres. Lorsque votre chien commence à s'éloigner, appelez le par son nom suivi de l'ordre ''au pied'' (si vous lui avez appris ce mot la, sinon utilisez l'ordre que vous lui avez appris pour vous suivre en laisse).

S'il revient de suite vers vous, félicitez-le en exagérant même. Sinon, tirez par saccade sur la longe en répétant son nom puis l'ordre. Lorsqu'il revient, mettez-vous dans une posture accueillante (accroupis, bras ouverts ...) et félicitez-le.

Vous devez répéter cet exercice en longe jusqu'à ce qu'il soit parfaitement maîtrisé. Variez les circonstances du rappel, à 1 mètre, à 5 mètres, 10 mètres, quand il court, qu'il renifle le sol etc.

Ne le félicitez que lorsqu'il est revenu exactement à votre hauteur et surtout ne le poursuivez pas lorsqu'il part dans la mauvaise direction, il prendra cela pour un jeu.

Vous pourrez alors laisser votre chien en liberté quand vous aurez l'assurance qu'il revient vers vous au premier rappel.

Testez régulièrement son rappel pendant les promenades, votre chien doit rester à portée de votre vue et totalement sous contrôle.

Les mordillements:

Votre chiot risque de vouloir tout mordiller, vos chaussons, votre canapé, vos pieds de tables ...Pour éviter ce désagrément, il existe des solutions.

Le comportement du mordillement est lié à l'activité dont ont besoin les chiens, besoin qui varie en fonction de la race du chien. Lorsqu'il est jeune, votre chien a besoin de beaucoup se dépenser.

Une des principales solutions au mordillement réside dans l'exercice, beaucoup d'exercice ! Jouez souvent avec lui, lancez-lui des objets à rattraper. Le jeu est le meilleur moyen de faire cesser les mordillements intempestifs.

Vous pouvez également soulager son envie de mâchonner tout et n'importe quoi en lui offrant de nombreux jouets : os à mâcher, cordes, balles etc. Vous trouverez en magasin toutes sortes de jouets pour votre compagnon !

Lorsque vous surprenez votre chien sur le fait, réprimandez-le d'un ton sec, et envoyez-lui de l'eau par exemple sans qu'il s'aperçoive que c'est vous qui lui avez envoyé. Mais si la bêtise a déjà été commise, rien ne sert de le réprimander après coup.

Si les mordillements et autres destructions surviennent pendant que vous n'êtes pas là, c'est le signe d'un état de stress lié à votre absence. Cette angoisse de séparation provoque également de la destruction et de la malpropreté. Pour éviter ce problème, il faut pratiquez le détachement (voir paragraphe sur le détachement).

Si malgré cela votre chien continue de mâchonner tout ce qu'il trouve, vous devrez envisager de consulter un spécialiste du comportement canin qui pourra déceler les causes de ce comportement et le traiter de manière adéquate.