Nos événements

En ce moment

 

Les trophées Pet Friendly, qu'est ce que c'est ?

Le 6 octobre 2016 à Paris se sont tenus les premiers Trophées Pet Friendly à la française avec comme parrain d’honneur le chanteur Gérard Lenorman, passionné d’animaux. Créée à l’initiative de Christine His (fondatrice du Club Oscar), cette cérémonie récompense les entreprises, les hébergements et les maisons de retraite qui accueillent les animaux. Le jury est constitué de journalistes spécialisés et d’experts reconnus tels que Serge Belais, Sandrine Arcizet (« les animaux de la 8 »), Laetitia Barlerin (Docteur vétérinaire de l’émission « la quotidienne » sur France 5) et Patricia Rerolle (fondatrice du « centre du bien-être animal »). +d’infos www.trophees-pet-friendly.com Récompensée par le jury dans le cadre de cette première édition, Animalis devient donc la première entreprise française Pet Friendly !

 

Pourquoi Animalis n'est pas une entreprise comme les autres ?

Dans les magasins Animalis, conseillers et vendeurs ont le plaisir d’accueillir régulièrement les petits compagnons des clients mais aussi de venir travailler avec leurs animaux à poils ou même à plumes ; une manière pour les équipes de prendre des nouvelles des animaux de leurs clients et de créer une relation de proximité avec eux. Convaincue depuis toujours que nos amis les animaux favorisent les interactions sociales et ont des vertus appaisantes, Animalis va même plus loin en offrant la possibilité aux collaborateurs et aux visiteurs du campus (siège d’Animalis) de venir travailler avec leurs compagnons. Ainsi, chaque jour les équipes changent. Régulièrement, Bill le Bouledog Anglais rejoint la Direction des Achats, Copain le chat retrouve l’équipe informatique, Pénéloppe le Padda de Java se joint à la Communication... Être Pet Friendly, c’est non seulement un atout pour les entreprises mais aussi un véritable levier pour offrir une meilleure place aux animaux dans notre société . En effet, permettre une meilleure sociabilisation de nos compagnons laisse entrevoir la possibilité à terme de balayer les inquiétudes des établissements encore rétissants à leur accueil.